La banque Crédit Agricole a installé un dispositif anti-sdf devant l'une de ces agences toulousaines. Cette espèce de rampe en métal surmonte désormais le banc en béton de la façade de l'agence. Le but : empêcher quiconque de «squatter» trop près de l'entrée et donc des clients.

 Une installation destinée à éloigner les sans-abris tentés de passer leurs journées sur ce banc. 

 Sur les réseaux sociaux, les commentaires se sont en tout cas multipliés. Un internaute ironise : «Pour un établissement se réclamant des valeurs du mouvement coopératif, cette volonté d'écarter est particulièrement choquante.»
Un bâtiment vieux de six siècles
La directrice générale adjointe assure tout de même que le dispositif installé n'est que provisoire. Une nouvelle installation pourrait bientôt être étudiée pour adopter de façon plus esthétique l'architecture du bâtiment.(Comme si c'était l'important)

C'est que «ce sarcophage incliné en métal», comme le décrit France 3 Midi-Pyrénnés, est installé sur une bâtisse du 15ème siècle appartenant au Crédit Agricole mais classé monument historique.