Au Brésil, les biocarburants tachés par le sang des indiens Guaranis-Kaiowa - National Geographic

Ils ne sont plus que 45 000 dans tout le Brésil. Victimes de la spoliation de leurs terres, les indiens Guarani-Kaiova luttent pour leur survie. Valdelice Veron et le cacique Natanael Vilharva-Caceres, deux de leurs représentants, étaient à Paris pour dénoncer la lente mort de leur peuple.

http://www.nationalgeographic.fr